Rappelez-vous que le BIM est un jeu de Lego.

La différence est que les briques peuvent être produites par différents fournisseurs, parfois sur le même marché et donc concurrents.

Enjeu stratégique pour les fournisseurs

Nous avons vu que les familles, si elles sont bien conçues, facilitent grandement la tâche du concepteur. Il sera donc tenté d’utiliser les familles les mieux conçues. Or, le concepteur est également préconisateur : tout ce qu’il aura décidé de dessiner dans sa maquette constituera la teneur des marchés des entreprises en charges des travaux de construction.

Ceci signifie que par son simple choix d’une famille plutôt qu’une autre, le concepteur exige que l’équipement mis en place sur le chantier réponde aux mêmes caractéristiques techniques que celui qu’il a choisi de placer dans la maquette, ce qui plus ou moins indirectement limite grandement le constructeur dans ses choix de fournisseurs, voire même le plus souvent le limite à un seul, qui s’avérera naturellement être celui ayant conçu la famille employée par le concepteur.

Si vous m’avez suivi, vous aurez compris l’ampleur de l’enjeu pour les fournisseurs de matériaux et équipements de construction.

En convertissant leur catalogue en objets BIM et en les rendant accessibles aux architectes au travers de banques d’objets disponibles gratuitement sur Internet (BIMobject, Polantis…) ils leurs permettent de dessiner beaucoup plus efficacement et donc de les orienter vers leurs produits, c’est-à-dire d’être présent dans un maximum de Dossiers de Consultations des Entreprises, et in fine, à vendre leurs produits aux chantiers.

Démarche commerciale

Cette démarche commerciale semble bien plus efficace que d’apporter pour les fêtes de fin d’année à l’architecte un « joli mug tatoué de son logo » non ?

Cet aspect du BIM constitue à lui seul une des raisons majeures qui conduiront à la réussite du processus et surtout à un déploiement massif et rapide. Les banques d’objets grossissent à vue d’œil et une vraie guerre va se créer entre les fournisseurs pour produire les objets les plus intelligents possibles, au grand bénéfice du concepteur, qui sera lui-même de plus en plus convaincu de l’utilité du BIM.

Les banques d'objets BIM

Faisons un tour sur ces fameuses banques d’objets BIM pour voir à quoi cela ressemble.

Velux®, IKEA®… les fournisseurs sont bien réels. Ils ont modélisé eux même les objets BIM qu’ils diffusent et offre ainsi la quasi garantie du réalisme de leurs familles.

Mais les familles ne se limitent pas qu’au mobilier ou aux menuiseries, elles concernent également des préconisations n’ayant aucune qualité « esthétique » mais purement technique, comme par exemple des produits pour le revêtement d’étanchéité d’une toiture-terrasse.

Vous méritez d'en savoir plus sur le BIM

Découvrez « BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique », le livre de la révolution numérique dans le BTP.
BIM & BTP - Couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *