Le BIM ouvre des possibilités nouvelles pour les chantiers.

Associée à la robotisation, la maquette numérique se positionne comme la clé de voute de la révolution numérique de la construction.

Exemple d'utilisation sur un chantier

Exosquelette intelligent

Le travail manuel ne sera jamais substituable par une machine pour certains travaux. Néanmoins la machine permet d’assister l’opérateur pour réduire la pénibilité au travail et améliorer l’efficacité. C’est ainsi que les premiers exosquelettes dédiés au BTP apparaissent sur les chantiers.

Le geste reste 100 % manuel, mais est accompagné par la machine pour diminuer l’intensité de l’effort, exactement comme le fait la direction assistée de votre véhicule lorsque vous tournez le volant, mais jusque-là il n’y a aucun rapport avec la maquette numérique.

Il existe d’une part les outils d’aide à l’implantation (voir plus loin dans le livre) et d’autre part les exosquelettes. En couplant les deux technologies, il devient imaginable d’équiper un ouvrier d’un exosquelette intelligent, l’assistant à la fois dans la réalisation de son mouvement mais aussi dans l’implantation de l’ouvrage. Un maçon posera ses parpaings au bon endroit, un menuisier sa fenêtre à la bonne hauteur.

Exigences matériellesUn exosquelette (exemple : RB3D)
Exigences logiciellesUn système de commande capable de situer la main de l’opérateur dans l’espace pour guider l’implantation
Exigences BIMAucune en particulier

Vous méritez d'en savoir plus sur le BIM

Découvrez « BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique », le livre de la révolution numérique dans le BTP.
BIM & BTP - Couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *