Un BIM Manager sur le chantier
Un BIM Manager sur le chantier

Missions

Le BIM Manager est le pilote de la conception BIM. Il se positionne au côté de la maîtrise d’œuvre.

Il orchestre les échanges entre BIM Coordinateurs, qui sont ses relais dans chaque entreprise. Son rôle et de définir les règles de modélisation, sorte de charte graphique appliquée à la maquette numérique, et de veiller à leur respect par les BIM Coordinateurs et BIM Modeleurs.

Il est également adossé à la cellule de synthèse, toujours au côté de la maitrise d’œuvre, pour fusionner les maquettes métiers structure / fluides / architecture dans le but de déceler les clashs éventuels et proposer des solutions qui seront préconisées aux BIM Coordinateurs.

Profil

De par la teneur de ses missions, on se rend compte que le BIM Manager doit être un bon technicien ayant une bonne maitrise des interfaces entre les différents corps d’état. Il doit également avoir quelques années d’expérience en suivi de chantier afin de pouvoir envisager et proposer des solutions crédibles et réalisables aux BIM Coordinateurs.

De formation ingénieur ou technicien supérieur, il aura également été formé sur les logiciels de modélisation de maquette numérique dont il maitrise les bases et comprend le fonctionnement. Il devra également largement se documenter sur les logiciels satellites qui gravitent autour de la maquette numérique afin de connaitre les possibilités offertes par chacun d’eux et leurs spécificités de communication avec la maquette pour adapter la charte de dessin de celle-ci.

Avenir du métier

La fonction de BIM Manager va être essentielle tant que nous en serons au Niveau 2 du BIM (plusieurs maquettes isolées échangées sans synchronisation en temps réel).

En tant que manager, le but est d’assurer un rôle de pivot entre les différents acteurs.

Dès que nous passerons au BIM de Niveau 3 (maquette centrale et synchronisation en temps réel), les responsabilités du BIM Manager évoluent quelque peu. Puisque les BIM Modeleurs sont capables d’avoir en temps réel la vision du travail de leurs homologues distants, les risques d’incohérence et de conflits entre maquettes sont moindres. Le volet « synthèse » de la fonction de BIM Manager s’en trouve donc allégée, sans pour autant que le volet « chef d’orchestre » ne s’en trouve affecté.

[/sociallocker]

Vous méritez d'en savoir plus sur le BIM

Découvrez « BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique », le livre de la révolution numérique dans le BTP.
BIM & BTP - Couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *