On nomme « cellule de synthèse » le regroupement de techniciens en charge de valider la cohérence technique globale d’un projet de construction. Cette cellule travaille de pair avec la maitrise d’œuvre et assure la coordination des échanges entre les différents concepteurs d’un bâtiment : bureau d’étude structure, bureau d’études fluides, etc. Nous avons vu les avantages que le BIM apporte aux concepteurs eux-mêmes, l’emploi de la maquette numérique permettant de détecter et résoudre les problèmes de conception (détection de clashs). Cette amélioration de la conception apporte déjà un gain de qualité finale à l’ouvrage.

Mais le BIM peut également se décliner en usages de chantier permettant eux aussi d’améliorer la qualité de construction.

Gestion des erreurs de construction

L’erreur est humaine. Un chef d’équipe ou un chef de chantier pourra oublier une réservation dans un mur ou une armature dans une longrine. Le problème n’est pas tant le fait de se tromper que le coût qui en découle si l’ouvrage doit être démoli et reconstruit.

Prévention des erreurs

La maquette numérique couplée à la reconnaissance automatique d’images et à la réalité augmentée peut aider à prévenir ces erreurs. Ce qui n’est ci-dessous qu’une vue d’artiste deviendra rapidement une réalité de terrain, les tablettes étant d’ors est déjà en service sur les chantiers des majors du BTP pour, en autres, la gestion des levées de réserves.

BIM et chantier : réalité augmentée
La tablette superpose la vue réelle avec le ferraillage 3D de la maquette numérique pour contrôler l'exécution

De tels applicatifs apportent à l’usager une assistance comparable à celle d’un GPS en automobile : l’utilisateur reste seul décisionnaire des actions à entreprendre, mais la technologie lui permet tout de même de se reposer sur une proposition fiable.

Exigences matériellesUne tablette équipée de :

  • Caméra arrière,
  • Connexion Internet,
  • Capteurs d’inclinaison et d’orientation,

Fournisseurs :

  • Tous les fabricants de tablettes et smartphone actuels,
Exigences logiciellesLe logiciel doit être capable de :

  • Se géopositionner,
  • Accéder à la maquette,
  • Reconnaître les ouvrages sur l’image prise par la caméra,
  • Les comparer à la maquette 3D,

Aucune solution logicielle proposée actuellement.

Exigences BIMLa maquette doit intégrer les ouvrages à analyser (ici le ferraillage) et être maintenue à jour lors de l’exécution.

Résolution des erreurs

Le cas peut être inverse : une erreur est commise par le concepteur et le chantier s’en aperçoit avant ou lors de la réalisation (exemple : un ferraillage impossible à mettre en place à un croisement de poutres). Le concepteur a alors la responsabilité de revoir rapidement sa copie et de donner des consignes au responsable de chantier.

La maquette hébergée sur un serveur devient accessible en Wifi ou 3G/4G via un smartphone ou une tablette. Le chef de chantier est géolocalisé par son appareil. Il va sur le site, vise l’ouvrage concerné et voit l’avatar de l’ouvrage à l’écran, c’est-à-dire l’objet 3D tel qu’il a été modélisé par le concepteur.

Un chef de chantier avec une tablette
Le chef peut envoyer ses annotations au bureau d'étude

Armé de son stylet, le responsable de chantier entoure la zone problématique, inscrit ses annotation et envoie le tout par mail au concepteur avec en pièce jointe la photo de l’ouvrage réel. Cet usage est d’ores et déjà possible et les matériels et logiciels sont disponibles dans le commerce.

Exigences matériellesUne tablette équipée de :

  • Caméra arrière,
  • Connexion Internet,
  • Capteurs d’inclinaison et d’orientation,

Fournisseurs :

  • Tous les fabricants de tablettes et smartphone actuels,
Exigences logiciellesLe logiciel doit être capable de :

  • Se géopositionner,
  • Accéder à la maquette,
  • Prendre une photo,
  • Permettre d’annoter la maquette numérique,
  • Envoyer un email,
  • Synchroniser les annotations vers la maquette centrale hébergée sur le serveur,

Solutions logicielles actuelles :

Exigences BIMLa maquette doit intégrer les ouvrages à analyser (ici le ferraillage) et être maintenue à jour lors de l’exécution.

Vous méritez d'en savoir plus sur le BIM

Découvrez « BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique », le livre de la révolution numérique dans le BTP.
BIM & BTP - Couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *