Vous savez désormais ce qu'est la réalité augmentée et vous commencez à en comprendre les intérêts.

Pour vous aider à imaginer les bénéfices que vous pouvez espérer en tirer, voici un exemple d'utilisation.

Exemple d’utilisation

Réalité augmentée pour aider la lecture de plan

La superposition par réalité augmentée peut être également obtenue par reconnaissance d’une image clé et plaquage d’un modèle 3D par-dessus.

Le principe est donc d’utiliser un appareil portatif capable de produire de la réalité augmentée (Google Glass, tablette, smartphone) et de viser un plan papier traditionnel. L’application détecte que le plan correspond à une image clé qu’elle a en mémoire. L’application lance le chargement du modèle 3D en mémoire, analyse sous quel angle est vu le document (détection de bords et analyse géométrique pour déterminer l’angle de vue) et projette le modèle 3D vu sous le même angle par-dessus l’image réelle perçue par l’appareil.

Superposition d'une image 3D sur un plan papier
L'ouvrage en 3D émerge comme par magie d'un simple plan papier !

Cet usage « hors site » de la réalité augmentée est le complément idéal d’un usage « sur site », l’un permettant une compréhension a priori et l’autre a posteriori du démarrage de l’exécution.

Exigences matériellesUn périphérique portable équipé d’une caméra arrière et d’un écran ou d’un projecteur vidéo (tablette, smartphone, Google Glass)
Exigences logiciellesUne application de réalité augmentée
Exigences BIMLa maquette doit être décomposée en plusieurs « petites maquettes » centrées sur les ouvrages indiqués sur le plan

Vous méritez d'en savoir plus sur le BIM

Découvrez « BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique », le livre de la révolution numérique dans le BTP.
BIM & BTP - Couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *