Selon le type de bâtiment à construire, la sécurité doit parfois faire partie intégrante du processus de conception dès les phases les plus précoces (conception d’un centre pénitencier, d’un entrepôt de produits sensibles, d’un établissement bancaire, d’une boutique de luxe…).

La maquette apporte des solutions d’une valeur inestimable dans ce cadre, que nous pouvons décomposer temporellement :

  1. Aide à la conception de système de sécurité en phase de projet,
  2. Aide au maintien de la sécurité dans l’ouvrage fini et en service.

Concevoir un système de sécurité grâce à une maquette numérique

La maquette numérique est une modélisation en 3 dimensions d’un ouvrage. Au stade du projet, cette volumétrie facilite la cohérence globale de modélisation, mais elle offre également la possibilité de « voir dans le futur ».

En positionnant une « caméra » – la plupart des logiciels de modélisation de maquette utilisent ce terme pour désigner un point de vue de coordonnées préenregistrées et de caractéristiques photographiques personnalisées, telles que l’ouverture de champ ou la longueur focale – on peut facilement simuler la vue future d’un utilisateur. C’est cette fonction qui est utilisée pour générer des « rendus » que vous connaissez déjà sous le terme commun de « perspectives » : une vue simulée de l’ouvrage future dans une insertion paysagère ou une mise en scène photo réaliste.

Simulation du point de vue d'une caméra de surveillance
Simulation du point de vue d'une caméra de surveillance

Appliquée au domaine de la sécurité, cette capacité permet de choisir les positions les plus appropriées pour chacun des systèmes de surveillance : caméras, détecteurs de mouvement, microphones, lasers…

Il devient alors beaucoup plus simple d’optimiser le maillage des équipements et d’éliminer le risque de « zones d’ombre » pouvant nuire à la sécurité de l’ouvrage.

Cette vidéo illustre l’utilisation du plugin Axis pour Revit.

Exigences matériellesUn ordinateur
Exigences logiciellesUn logiciel de modélisation de maquette numérique compatible avec les composants BIM diffusés par les fournisseurs de systèmes de sécurité (exemple : Plugin Axis pour Revit)
Exigences BIMLa problématique de sécurité doit être prise en compte dans la maquette dès les phases les plus précoces

Assurer la surveillance d’un bâtiment ou d’une ville avec une maquette

Une fois que le bâtiment est livré et en service, la problématique de sécurité devient toute autre : ici il n’est plus question de concevoir des méthodes de surveillance et d’alerte, mais bien de veiller à ce que leur utilisation soit efficace et conforme aux espoirs fondés sur les systèmes et la configuration retenue lors de la conception, en gardant bien en tête que toute défaillance humaine ou matérielle du système pourra avoir des conséquences gravissimes pour la sécurité des usagers de l’ouvrage.

La défaillance matérielle trouvera des réponses dans la conception même des infrastructures et des scénarios de pannes : utilisation de batteries de secours, détection de pannes matérielles…

La défaillance humaine est quant à elle bien plus compliquer à résoudre : comment se prémunir d’une baisse d’attention d’un vigile ? Comment s’assurer qu’une activité suspecte sera bien détectée humainement dans une multitude d’écrans de surveillance ?

La maquette numérique couplée à d'autres technologies ouvre à ce titre la voie d’utilisation digne des plus grands films d’espionnage :

  • Détection de mouvement, analyse et vectorisation de l’itinéraire de l’individu,
  • Suivi et enregistrement daté et géopositionné de chaque activité,
  • Détection de visage, accès au registre de ce visage et analyse des activités antérieures,
  • Communication avec une base de visages connus et référencés dans le cadre de recherches publiques,
Une salle de surveillance
Une salle de surveillance

Ainsi les chances de remarquer l’individu venu plusieurs fois de poster fixement dans un bâtiment et regarder autour de lui, puis revenu finalement plusieurs jours après, habillé différemment et équipé d’un sac à dos vraisemblablement lourd, sont considérablement accrues [...]

La suite de cet article est à retrouver dans le livre BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *