Les nouveaux métiers du BIM
Où trouver les professionnels du BIM ?

BIM Coordinateur BIM Manager / BIM Modeleur... De nouveaux profils de professionnels liés au BIM se dessinent peu à peu.

On prend progressivement la pleine mesure de ce qu’est le BIM et de ce qu’il va provoquer comme changements à tous les étages d’une entreprise. La question que vont maintenant se poser les chefs d’entreprises et managers est : faut-il recruter de nouveaux collaborateurs ou former une partie de l’effectif pour faire évoluer leurs missions.

Alors, nouveaux métiers ou nouvelles missions ?

Dans le contexte économique actuel, avec un nombre croissant de suppressions de postes, il parait peu probable que les entreprises décident massivement de renforcer leurs effectifs. D’autant que le BIM génère encore beaucoup de doutes et de questions.

Faut-il miser sur les jeunes ?

D’autre part, les écoles ne sont encore pas assez sensibilisées au BIM et à ce jour il n’existe qu’une seule formation diplômante dédiée au BIM en France (Master BIM de l’ENPC : http://www.enpc.fr/node/12839). Créer de nouveaux cursus dédiés au BIM demande du temps : il faut définir un programme, le faire valider par l’Education Nationale pour valider le niveau du Diplôme, recruter les formateurs et enseignants suffisamment compétents et leur donner le temps de créer leurs supports de cours. Nul doute qu’en ce moment même de nombreuses écoles ont lancé ce processus, mais pour le moment il faut encore attendre.

Faut-il miser sur les anciens ?

A défaut de pouvoir chercher des profils sur les bancs de l’école, il resterait la possibilité aux entreprises de recruter des professionnels du BIM déjà en exercice.

Il y en a, mais le panel est encore très restreint. Peu d’entreprises ont des salariés formés à la modélisation de maquette numérique. Il existe un panel assez important du côté des architectes, parmi leurs dessinateurs, mais ont-ils la connaissance technique suffisante ? Probablement pas pour toutes les fonctions, notamment si on cherche à recruter un BIM Manager ou un BIM Modeleur en bureau d’étude technique.

Dans un contexte où il manque à la fois le budget et un panel de profils suffisants dans le marché du travail, il semble donc que la tendance soit plutôt à l’adaptation de profils de postes déjà existants en leur faisant absorber le BIM.

Une dernière question se pose alors : comment ajouter ce travail supplémentaire ? A défaut de créer des postes il va falloir libérer du temps pour le consacrer au BIM, en supprimant ou réduisant une partie des missions anciennement allouées au collaborateur concerné. Ces missions pourront alors être transférées à d’autres services ou externalisées auprès de sous-traitants par exemple [...]

La suite de cet article est à retrouver dans le livre BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *